Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Terrace (Colombie-Britanique) - le 14 mars 2011

Contenu supplémentaire

Notes d’allocution du secrétaire parlementaire Brian Jean au nom de l’honorable Chuck Strahl – annonce d’accords conclus avec des groupes des Premières nations relativement à l’agrandissement du port de Prince Rupert

Je vous remercie de votre présence, tandis que se poursuit notre démarche pour constituer un réseau de transport sûr et sécuritaire, efficace et respectueux de l'environnement dans tout le pays.

Ce réseau figure au nombre des meilleurs du monde – et avec l'apport de tous les ordres de gouvernement, y compris les Premières nations, nous le perfectionnons encore.

Ce réseau de transport présente un potentiel énorme pour notre prospérité collective. Nous sommes toutefois conscients que le partenariat et la collaboration sont essentiels à la réalisation de ce potentiel.

Après tout, nous savons tous que les réseaux de transport de calibre mondial ne peuvent se constituer selon une démarche descendante – pas dans la conjoncture économique mondiale.

Pour constituer ces réseaux, nous avons plutôt besoin des connaissances et de l'expérience des utilisateurs du réseau et de ceux qui en tirent parti.

C'est pourquoi j'ai le plaisir d'annoncer aujourd'hui, au nom de l'honorable Chuck Strahl, que le gouvernement du Canada a conclu des accords avec les Premières nations de Kitselas et de Kitsumkalum relativement à l'agrandissement du terminal à conteneurs Fairview du port de Prince Rupert.

Ces accords ouvriront des créneaux de développement économique pour ces collectivités de Premières nations, appuieront la Porte et le Corridor de l'Asie-Pacifique et assureront la prospérité économique de cette région.

Ce sont des retombées qui profiteront aux collectivités de Premières nations et qui contribueront à leur assurer une meilleure qualité de vie.

Je souligne avec plaisir que ces accords s'inscrivent dans le Cadre fédéral pour le développement économique des Autochtones.

Ce cadre a pour objet de mettre l'accent sur les mesures que prend le gouvernement fédéral – des programmes aux lois, en passant par les partenariats – afin d'accroître la participation des Premières nations, des Inuits et des Métis à l'économie canadienne.

Il cherche en outre à améliorer les résultats économiques pour les Autochtones dans toutes les régions du Canada.

L'annonce faite aujourd'hui est un autre exemple de l'engagement de notre gouvernement à l'égard du Cadre.

Elle témoigne aussi de la détermination de notre gouvernement à assurer aux collectivités de Premières nations l'accès aux possibilités de développement économique, d'emploi et de formation.

Nous savons que ces possibilités ont des résultats avantageux et concrets, qui jouent un rôle déterminant dans la constitution de collectivités durables.

L'annonce qui est faite aujourd'hui nous permet en outre de tourner ensemble le regard vers les projets planifiés et à venir qui stimuleront les opérations portuaires de Prince Rupert.

Ceci est essentiel à l'avancement continu de la Porte et du Corridor de l'Asie-Pacifique, l'une des plus importantes initiatives qu'ait mises en œuvre notre gouvernement.

La Porte positionne le Canada à titre de voie de transport intégrée, efficace et fiable pour relier l'Amérique du Nord au reste du monde.

L'avancement des projets à Prince Rupert et la collaboration au succès de la Porte de l'Asie-Pacifique diffusent un message positif à nos partenaires commerciaux : un message selon lequel le Canada veut faire affaire avec eux et y est prêt.

Par ricochet, tout cela aura d'énormes retombées économiques pour Prince Rupert, la Colombie-Britannique, les Premières nations et le Canada dans son ensemble.

Les progrès se poursuivent au chapitre de la Porte de l'Asie­Pacifique. Outre l'infrastructure matérielle, nous tournons aussi notre attention sur des questions telles que la modernisation des politiques et des cadres législatifs.

Nous visons ainsi à accroître l'efficacité et la fiabilité au moyen de partenariats, tout en stimulant l'innovation.

C'est une question de miser sur les avantages que nous ont déjà apportés nos investissements dans la Porte de l'Asie-Pacifique et d'y ajouter de la valeur.

Nous appliquerons les leçons tirées de la Porte de l'Asie­Pacifique aux initiatives telles que la Porte de l'Atlantique et la Porte continentale Ontario-Québec.

Tout ce travail sera une source d'emplois pour aujourd'hui et demain ici, chez nous, tout en rendant le Canada plus compétitif pour l'avenir.

Mesdames et Messieurs, selon moi, l'annonce d'aujourd'hui est encore un exemple de la façon dont les partenariats nous poussent ensemble vers l'avenir, tout comme une marée montante soulève tous les bateaux.

Après tout, nous faisons plus que seulement mettre en place un réseau de transport, nous établissons les assises de l'avenir :

… un avenir qui unit la population, y compris les Premières nations;

… un avenir où la contribution est encouragée et appréciée;

… un avenir où la prospérité ne profitera pas qu'à quelques­-uns, mais à tous.

Je vous remercie.



La porte Canadienne de l'Asie-Pacifique